• 07 mars 2024

  • à partir de 20:30

  • 9.5€

  • En intérieur

Jason Del CampoIndie Guitare Minimaliste

Tarifs :
Plein : 9.5€
Réduit & Abonné : 7€
Moins de 12 ans : Gratuit

Jason Del Campo

« Avec beaucoup de sensibilité et de poésie, le délicat Jason Del Campo distille sa musique cinématographique… » – Radio France

C’est dans sa chambre à l’âge ou les adolescents sont invités à renoncer à leurs rêves pour éclore en adultes sérieux que Jason Del Campo découvre la la guitare : un coup de foudre auquel rien ne le prédestinai.

Très vite il s’enferme dans sa chambre, écoute, imite, dissèque ces disques qui ne le quittent plus. A l’ENM de Villeurbanne puis au Conservatoire de Lyon, il se jette à corps perdu dans le jazz ; il vient d’une famille d’artisans et le comprend tout juste. Il répète un à un les gestes, les esquisse, les peaufine … Mais pour apprendre, il faut savoir oublier, ré-inventer et rencontrer l’autre. Alors il sort, crée des groupes, écume les scènes, les clubs de jazz et aussi les studios. Les techniques du son et de la production deviennent ensuite rapidement une nécessité : là aussi il saute, s’embarque, apprend d’abord avec son ordinateur, puis, évidemment revient aux magnétophones.

C’est un saut dans le temps. C’est le retour dans sa chambre d’enfant à choisir des CDs et à les ré-enregistrer sur K7 pour préparer les playlists des vacances en famille. C’est être entre quatre murs, avoir de nouveaux 10 ans, fermer les yeux et imaginer des paysages.

C’est ainsi qu’il conçoit le son de sa guitare : à l’instant même où les notes sont brutes, il les projette dans des espaces tantôt grandioses, tantôt macroscopiques. En rapprochant le micro des cordes, l’imperceptible devient alors la norme et les accidents sonores sont placés en clef de voûte de la création. On écoute autant les accords que le souffle de l’instrumentiste.

Si l’enregistrement de la musique est analogue à la photographie, les images de Jason Del Campo sont minimalistes : il soigne le peu qu’il choisit d’immortaliser.

Après un premier Ep Sage avec le label Londonien At-Swim et le producteur Ian Dowling (Grammy winning engineer), la B.O du film Atlantic Bar de la talentueuse réalisatrice Fanny Molins (Festival de Cannes 2022, sélection César 2024), Jason Del Campo nous présente son premier album : Clavel Blanco, un album hommage à sa grand-mère et à ses racines espagnoles.

Pensé comme une procession funéraire, celle qu’il aurait rêver d’offrir à sa grand mère, inspiré par « Le livre tibétains de la vie et de la mort » ainsi que ses recherches au sein des différentes cultures et traditions dans le monde, cet album nous parle de la mort pour questionner notre manière de vivre.

Toujours dans l’intimité de sa guitare enregistrée avec son magnétophone K7, Jason explore d’autres terrains musicaux : des rythmes qui regardent vers les musiques électroniques, des arrangements pour ensemble à cordes, des titres vocaux avec le duo Black Lilys et la chanteuse Lisa Li-Lund… 

 

🪑 Concert assis

Billetterie en ligne